Appel Burnout

A quoi servent les pétitions ? à faire bouger les lignes mais ne vous trompez pas d’interlocuteur !

VOUS SOUHAITEZ VOUS ENGAGER POUR FAIRE CONNAITRE LA MALADIE ET LA MALADIE PROFESSIONNELLE, ET SOUTENIR NOS ACTIONS, REJOIGNEZ L’AFBO OU TEMOIGNEZ (contact@afbo.fr).

Pourquoi nous ? Pourquoi maintenant ? Parce qu’il est impératif de donner la parole aux patients, à leurs proches et aux professionnels qui les soutiennent ! Pour agir, il faut nous réunir, être nombreux et faire entendre notre voix.

D’OÙ VIENT NOTRE DETERMINATION ? NOTRE REPONSE SOUS FORME DE RAPPEL DES FAITS.

Octobre 2013
Préparant les fondations de l’AFBO, notre présidente rencontre les habituels intervenants médiatiques afin de les associer à ce projet d’aide aux malades, sans succès. L’un d’entre eux s’interroge même sur l’intérêt de la reconnaissance de la maladie professionnelle.

22 janvier 2014
Une pétition est lancée invitant les signataires à défendre la reconnaissance du « burnout » comme maladie professionnelle, un espoir pour les personnes touchées. Nous ne sommes ni informés ni conviés à joindre cet appel.

2 juin 2014, au Sénat
Nouvel espoir pour les malades, au travers d’un débat – colloque sur la reconnaissance de la maladie professionnelle qui s’est tenu au Sénat devant plus de 200 personnes.

Notre présidente soulève les questions qui s’imposent : comment pouvez – vous dire qu’il s’agit d’un phénomène alors que l’étendue du « burnout » ne peut pas être mesurée ? pourquoi ne pas encourager la recherche médicale afin de dépister, soigner et quantifier la maladie et son impact ? (lire BURNOUT et STATISTIQUES)

En réponse, les intervenants jouent sur les mots. Le résumé du débat ne sera jamais transmis malgré nos relances.

Nous étions nombreux à attendre la partie 2 du colloque qui devait se tenir à Paris à la rentrée pour accueillir près de 500 personnes.

Il n’a jamais eu lieu à notre connaissance mais d’autres invitations seront lancées.

31 juillet 2014
Nous recevons cette information : « 40 sénateurs adoptent une résolution pour favoriser la reconnaissance des pathologies psychiques liées au travail ».

Que dit ce texte ? (à télécharger sur la page Reconnaissance de la maladie professionnelle)
– il s’agit d’une proposition,
– il est clairement précisé qu’il est nécessaire de distinguer « les différentes formes que revêt cette souffrance (stress post – traumatique, épuisement, burnout, dépression) »,
– les conclusions majeures du projet : renforcer la prévention des risques psychosociaux (« se saisir davantage de l’enjeu que représente la prévention des risques psychosociaux »)

Pourquoi nous leurrer avec la reconnaissance du burnout comme maladie professionnelle ?

9 octobre 2014
Loin du Sénat, à Marseille. Fini le débat sur la reconnaissance, on s’attaque cette fois à l’une des questions soulevées par l’AFBO : « le burn – out : ampleur et moyens de prévention ».

D’autres suivront sur le même thème, avec toujours en creux le discours biaisé sur le surengagement !

10 décembre 2014
Nous relançons le Sénat qui nous indique, avec franchise, que le dossier fait l’objet d’un stand by (la Sénatrice en charge n’a pas été réélu).

2 janvier 2015
L’AFBO adresse une lettre à Madame la Ministre de la Santé, Madame Marisol Touraine afin que le syndrome d’épuisement professionnel soit reconnue la maladie, avant même d’être inscrite aux tableaux de la maladie professionnelle.


A ce jour, le Sénat nous indique que le « dossier est en attente » depuis la non réélection de la Sénatrice Patricia Bordas. Nous vous tiendrons informés de l’état d’avancement de ce débat sur ce site.

Dans l’attente, n’hésitez pas à nous rejoindre pour soutenir nos actions. Merci !

Oui, je soutiens l’AFBO, j’adhère ou je fais un don

 


Dernière mise à jour le 26 février 2015.