Le blog de l'Association France Burn Out

Phénix

afbo-temoinsEn vous souhaitant à tous une excellente année 2017, je vous invite à écouter le douloureux chant de Phénix, à qui nous donnons la priorité en ce début d’année. L’une des rares fonctionnaire à témoigner dans nos rangs.

Ce récit pourrait être dédié à tous ceux qui pensent que les malades du burnout sont des travailleurs qui ne savent pas dire « non »…

Le prochain billet sera diffusé le dimanche 29 janvier puisque la fréquence de publication devient désormais mensuelle.

Dans cette attente, je vous remercie d’accueillir ce nouveau témoignage avec bienveillance et respect.

Burnout : questions/réponses

association-france-burn-outLa fin de l’année approche, l’heure des bilans… La nôtre s’achève avec de nombreuses batailles gagnées et autant d’espoirs ! Aujourd’hui, entre recrutement (comptable associatif) et préparation de notre seconde Assemblée générale, ce billet est le dernier de l’année.

Notre prochain article sera publié exceptionnellement le lundi 2 janvier 2017.

Ce que dit la loi

AFBO-LawÀ titre personnel, j’attends « fébrilement » de savoir quelle suite sera donnée au décret du 7 juin 2016 dont la finalité est de mettre en place des mesures afin de renforcer l’expertise médicale facilitant ainsi la reconnaissance des pathologies psychiques.

Ainsi, il sera ainsi possible de faire appel à l’expertise d’un médecin psychiatre à tous les stades de la procédure de reconnaissance d’une affection psychique.

Idées reçues. Episode 2

burnoutÀ quelques heures d’intervenir pour la première fois aux noms des malades (Expo Protection), j’oscille parfois entre le doute et la certitude que nous sommes sur la bonne voie.

Il suffit que l’un de nos nombreux témoins m’interroge sur des théories dénichées sur internet et mes doutes s’effacent. Extrait…

Reconnaissance d’intérêt général

AFBO-Compte TwitterNous l’attendions avec impatience… C‘est maintenant chose faite, par un courrier en date du 30 septembre 2016, l’Administration fiscale, à qui nous adressons tous nos remerciements, nous a accordé la reconnaissance d’intérêt général.

L’occasion de revenir sur ce que nous sommes et ce que nous ne sommes pas, et sur nos projets qui désormais, pourront prendre un nouvel essor.