Burnout et statistiques

COMMENT PEUT ON AFFIRMER QUE LE BURNOUT EST UN PHENOMENE ? COMMENT MESURER L’ETENDUE DE CETTE PATHOLOGIE PUISQU’OFFICIELLEMENT, ELLE N’EXISTE PAS.

EN EFFET, BIEN REEL POUR LES MALADES, LE SYNDROME D’EPUISEMENT PROFESSIONNEL N’EST PRESENT NI DANS LA CLASSIFICATION INTERNATIONALE DES MALADIES CIM-10 (1), NI DANS LE MANUEL DE PSYCHIATRIE DSM-5 (2) ALORS COMMENT ETABLIR DES STATISTIQUES FIABLES ?

Ce manque de définition n’est pas anodin car comment mesurer l’ampleur d’un phénomène que l’on ne peut ni identifier ni définir ?

L’origine d’une telle errance diagnostique se trouve aux Etats – Unis, pays où la « brûlure interne » a été pour la première fois identifiée  :

  • 150 symptômes ont été identifiés pour le « burnout » et nombreux sont communs à d’autres pathologies,
  • devant cette complexité, les médecins n’ont pas cherché à affiner le diagnostic, ni à s’entendre sur une définition officielle,
  • la pression de l’industrie pharmaceutique qui a pu profiter de l’absence de diagnostic différentiel entre dépression et « burnout » (les antidépresseurs étant déconseillés en cas de syndrome d’épuisement professionnel).


En France, des chiffres alarmants circulent dans la presse ou dans certains rapports (« nous serions des millions en état de risque de burnout »). Nous avons donc cherché à obtenir les données du rapport scientifique (septembre 2011) du RNV3P, réseau national de vigilance (3), à l’origine de ces statistiques (transmises par l’ANSES) (4).

L’étude, menée pendant près de 10 ans par un réseau de professionnels compétents, révèle que :
de 2001 à 2009,
 sur les 47 768 pathologies ayant, selon les experts, un lien possible avec le travail, 22 % sont des « troubles mentaux et du comportement ».

A aucun moment dans l’étude, il n’est question de syndrome d’épuisement professionnel  (« burnout ») et il ne peut en être autrement. Le RNV3P doit se référer aux classifications officielles, en l’occurrence, la seule classification présente au CIM-10 qui peut être revendiquée pour le syndrome d’épuisement professionnel est celle des « troubles mentaux et du comportement ».

Nous vous tiendrons informés de l’état d’avancement de nos investigations.

Pour l’heure, si vous voulez réagir ou soutenir nos investigations et nos actions, vous pouvez le faire à votre convenance :

Adhérer pour faire entendre votre voix
Faites un don pour soutenir les malades
Témoignez en toute confidentialité : contact@afbo.fr
Participez à l’appel à contributions

Nous vous remercions pour votre participation !

 

 

(1) : Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes, 10ème révision, connue sous le nom « CIM-10 » ou en anglais « ICD-10 », publiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
(2) : appellation commune du Manuel de diagnostic et statistiques des troubles mentaux publié par l’Association Américaine de Psychiatrie (APP).
(3) : rnv3p, Réseau National de Vigilance et de Préventions des Pathologies Professionnelles.
(4) : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire Alimentation Environnement Travail.

 

 

Page publiée le 31 décembre 2014.