Archives de la catégorie : Communauté AFBO

Des tas d’urgence

À l’initiative de l’un de nos protégés (qui a pris l’initiative de contacter un élu pour lui indiquer que les termes de sa question formulée au Sénat ne reflétaient pas notre réalité), je découvre qu’effectivement, les éléments exposés au Sénat en 2014 méritent qu’on y apporte notre éclairage.

Le burnout en questions

Une fois n’est pas coutume, je dédie ce billet aux avocats discrets et ultra-compétents qui nous accompagnent en toute discrétion depuis notre création en mai 2014.

Le « burnout » est devenu depuis 2014 un inévitable « marronnier » pour les journalistes ! Mais plus les experts se répandent dans la presse et plus le mystère s’épaissit !

Reconnaissance d’intérêt général

AFBO-Compte TwitterNous l’attendions avec impatience… C‘est maintenant chose faite, par un courrier en date du 30 septembre 2016, l’Administration fiscale, à qui nous adressons tous nos remerciements, nous a accordé la reconnaissance d’intérêt général.

L’occasion de revenir sur ce que nous sommes et ce que nous ne sommes pas, et sur nos projets qui désormais, pourront prendre un nouvel essor.

Clarification !

faust-1282372_640Avez-vous la moindre idée de la question qui nous est le plus souvent posée ? Non ? C’est toujours une question du style « je suis épuisée à cause de mon travail, que dois-je faire ? « .

La question est en général agrémentée des symptômes physiques les plus répandus et des conditions de travail qui en sont à l’origine.

Valérie

AFBO-ValérieCette semaine, nous avons encore eu droit à une palanquée de propos culpabilisants et stigmatisants pour les personnes touchées : sur-investies, workaholic, ils ne savent pas dire non…

Oubliez ce que vous avez entendu ! La souffrance au travail existe, mais le « burnout » est une maladie, un état de santé mais surtout un processus de dégradation de l’état de santé, déclenché par des conditions de travail spécifiques : épuisement physique, intellectuel et émotionnel quand survient un conflit d’éthique.

Oubliez ce que vous avez entendu et écoutez Valérie, dont le nom a été changé, comme d’habitude. Valérie avait pourtant dit « NON ! ».