Espoir de dépistage

LE SYNDROME D’EPUISEMENT PROFESSIONNEL EST UNE MALADIE ET IL DOIT ETRE TRAITE COMME TEL.

A L’AFBO, NOUS ESTIMONS QUE LA PREVENTION DE CE SYNDROME DOIT PASSER PAR LA RIGUEUR DE LA MEDECINE ET DE LA SCIENCE.
AFBO-Recherche Médicale
En effectuant des recherches sur les méthodes de prévention les plus fiables, nous avons échangé avec des médecins et chercheurs en neuro – sciences (1) qui travaillent depuis plus de dix sur le stress, sa prévention et sur un dépistage possible du syndrome d’épuisement professionnel.


L’espoir d’un diagnostic est désormais permis
comme nous l’ont confirmé ces chercheurs et médecins. Nous vous livrons ici le résumé de leurs découvertes ainsi que leurs recommandations :

. il est déjà possible de repérer un syndrome d’épuisement professionnel (protocole médical très précis),
. ces bilans médicaux offriraient un diagnostic différentiel entre la dépression et syndrome d’épuisement professionnel,
. ils permettraient donc un traitement et une prise en charge médicale adaptés,
les traitements chimiques sont déconseillés dans le cas d’un syndrome d’épuisement professionnel (« burnout »).

Cette révélation ouvre la voie de traitements adaptés et non médicamenteux puisque ces médecins ne recommandent pas l’administration de médicaments psychotropes dans le cas d’un syndrome d’épuisement professionnel.

Pour conclure, retenez aussi que :

  • le syndrome d’épuisement professionnel est une maladie au départ très physique,
  • une maladie se diagnostique ou se dépiste par un membre du corps médical,
  • une maladie ne doit pas faire l’objet d’une auto-évaluation ou d’un auto-diagnostic.

Si vous voulez vous engager avec nous et contribuer à la recherche médicale sur le syndrome d’épuisement professionnel, n’hésitez pas à NOUS SOUTENIR. Nous vous en remercions !

 

 

 

 

(1) : CESH : Centre d’études sur le stress humain (Montreal – Quebec), dirigé par la Professeure Sonia Lupien, Ph. D. en neuro –
sciences, également directrice scientifique du Centre de Recherche Fernand – Séguin – Contributeur pour AFBO, le
 Professeur Pierrich Plusquellec, Ph. D. en biologie du comportement co – directeur du CESH.


Dernière mise à jour le 31 décembre 2014.