Archives du Tag : maladie professionnelle

Le burnout en questions

Une fois n’est pas coutume, je dédie ce billet aux avocats discrets et ultra-compétents qui nous accompagnent en toute discrétion depuis notre création en mai 2014.

Le « burnout » est devenu depuis 2014 un inévitable « marronnier » pour les journalistes ! Mais plus les experts se répandent dans la presse et plus le mystère s’épaissit !

Burnout : questions/réponses

association-france-burn-outLa fin de l’année approche, l’heure des bilans… La nôtre s’achève avec de nombreuses batailles gagnées et autant d’espoirs ! Aujourd’hui, entre recrutement (comptable associatif) et préparation de notre seconde Assemblée générale, ce billet est le dernier de l’année.

Notre prochain article sera publié exceptionnellement le lundi 2 janvier 2017.

Ce que dit la loi

AFBO-LawÀ titre personnel, j’attends « fébrilement » de savoir quelle suite sera donnée au décret du 7 juin 2016 dont la finalité est de mettre en place des mesures afin de renforcer l’expertise médicale facilitant ainsi la reconnaissance des pathologies psychiques.

Ainsi, il sera ainsi possible de faire appel à l’expertise d’un médecin psychiatre à tous les stades de la procédure de reconnaissance d’une affection psychique.

Vers une reconnaissance du burnout

AFBO-lawUne fois n’est pas coutume, notre blog va opérer une pause estivale. À l’exception de la publication des témoignages par nos adhérents, la publication reprendra à la rentrée de septembre.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de congés, bien au contraire, l’AFBO va participer à un certain nombre de groupes de travail visant à la reconnaissance du burnout en maladie/professionnelle.

Dès fin 2014, nous avons alerté Madame Marisol Touraine ( AFBO-Lettre MTouraine-31 12 14 ) sur les conséquences du « flou » qui règne sur la maladie « burnout » dont sont victimes de très nombreux travailleurs.

Droit de réponse

AFBO-truthDans la cohorte des opportunistes et adeptes du « burnout » à but lucratif (1), nous comptons désormais deux journalistes, auteures d’un livre au titre sensationnaliste qui paraitra le 3 février prochain.

Vous ne pourrez pas le louper, je suis certaine qu’il sera en bonne place aux rayons des libraires, le « burnout » est un business ne l’oublions pas.

Outre le fait que mes propos ont été dénaturés, ce qui me pose problème, c’est le message que cet énième ouvrage risque de véhiculer. Je vais bien entendu demander un droit de réponse à l’éditeur mais dans l’attente, je m’accorde un droit sur cet espace.