Archives du Tag : médecine

Merci MEDSI !

Pas de billet mensuel le dimanche 7 avril car nous avons vécu un moment émouvant… Billet dédié aux adhérents-participants de la rencontre du 9 avril dernier avec Stella, Benoit et les autres médecins de l’association MEDSI qui nous avaient conviés pour entendre la voix des patients. Enfin !

Je m’accroche à ce souvenir et aux nombreux bras de fer juridiques gagnés pour adoucir mes propos, sinon vous auriez droit à un billet d’humeur, de très mauvaise humeur…

Caractériser la maladie

Billet dédié à Claudine que je remercie pour sa précieuse contribution et dont je salue la ténacité.

Le « burnout« … il y a ceux qui le vivent et ceux qui en vivent ! Le « burnout » à but lucratif a encore de beaux jours devant lui…

J’imagine que c’est dans un souci d’objectivité que la commission chargée de faire la lumière sur le « burnout » a auditionné les associations d’usagers mais aussi les acteurs très médiatisés que nous faisons vivre bien malgré nous (la vidéo se trouve sur ce lien).

La communauté des patients-experts

La petite phrase : « la maladie ne sera jamais reconnue et elle ne sera jamais inscrite aux tableaux des maladies professionnelles ».

Cette petite phrase, presque une sentence, a été prononcée il y a quelques jours par une femme médecin-psychiatre lors d’une interview donnée à une jeune journaliste férue de fact checking (1) et accessoirement, ancienne malade.

ensembleJ’avance donc la rédaction de ce billet que je voulais consacrer à la révolution des patients.

Vous avez été nombreux à lire mon tout premier article : Learning not burning, incités, il est vrai, par quelques fidèles et pertinents « followers », touchés de près par la question du syndrome d’épuisement professionnel.

A ce jour, il est le billet le plus lu et celui qui a incité le plus de messages, « comment puis-je vous aider ? », « je suis votre homme ». Vous comprendrez à quel point je suis d’autant plus motivée à vous répondre.

Plus sérieusement, je me dois de vous expliquer ce que j’ai en tête et ce que j’entends par « patients-experts ».