Bilan 2015 – Actions 2016

AFBO-Voeux Twitter 2016Tout d’abord, j’adresse à tous nos lecteurs mes meilleurs vœux pour la nouvelle année 2016.

Même si cela parait parfois difficilement envisageable pour certains d’entre vous, sachez qu’un accompagnement et des conseils de qualité, permettent de penser à un avenir et un retour à la vie professionnelle dans les meilleures conditions.

Plus que jamais en 2016, l’AFBO, association Loi 1901 à but non lucratif, sera à vos côtés pour vous écouter, vous orienter, vous accompagner.

Dans cette attente, 2015 vient de s’achever et c’est l’heure des bilans, des remerciements et des projets d’avenir justement.

Hommages
Oui, #hommages, #merci à nos adhérents tout d’abord, qui se battent au quotidien contre cette maladie non reconnue qui s’appelle le « burnout » et contre les aléas administratifs, notamment ceux de la reconnaissance du caractère professionnel de la maladie. Merci à nos nombreux soutiens sur Twitter et sur notre boite mail.

Nos adhérents sont de plus en plus nombreux et s’ajoutent à ces contacts et sympathisants qui viennent rejoindre les rangs de nos témoins. Patiemment, nous avons commencé à construire ensemble ce qui ressemble déjà à une communauté de patients.

Groupes de parole
Peu de demandes de groupes de paroles en 2015 parmi nos adhérents et témoins. Par conséquent, la proposition de forum en ligne a été inscrite et soumise aux votes de nos adhérents lors de notre première Assemblée générale, elle vient d’être votée à l’unanimité.

Strictement réservé aux patients et aux proches, adhérents et à jour de cotisation, ce forum en ligne permettra un dialogue ouvert et protégé (sous pseudonyme). Ce premier groupe de paroles en ligne dédié aux personnes touchées par le burnout et les maladies liées à l’épuisement professionnel verra le jour courant janvier, au plus tard début février (surveillez donc notre site !).

3 thèmes de discussion seront proposés pour commencer, ces discussions seront donc animées par notre communauté elle-même. Cette parole échangée est une première action d’entraide et de partage mais aussi la première pierre d’un édifice qui nous est cher : mettre en place les fondations d’une co-construction avec la communauté médicale.

L’AFBO en 2016
Je garde toutes les actions et les sujets du forum pour nos adhérents, mais sachez que 2016 sera l’année de notre envol, puisque la communauté va s’agrandir et se professionnaliser.

Les éternels débats non suivis d’effets vont reprendre prochainement. Notre gouvernement n’est pas inactif, mais a-t-il sollicité les bons intervenants pour faire la lumière sur la maladie « burnout ». Non, car comme vous pourrez le constater dans le Plan santé Travail 2016 2020 ici : pst3, tous les « organes habituels » ont été sollicités pour la mise en place du guide hormis les médecins spécialisés/chercheurs et les patients.

Une image valant 1000 mots, je vous invite à lire ces extraits :
PST 2016 2020-Hors AFBO
PST 2016 2020-BO-Prévention

PST 2016 2020-BO
Les plus fidèles auront remarqué qu’il est question de nos toutes premières propositions : groupe de travail avec la Haute Autorité de Santé pour mettre en place un repérage diagnostic destinés aux médecins et professionnels de santé, soutien de la prévention primaire, la plus efficace (1) et la moins répandue dans les entreprises.

Sans le soutien des médias (qui nous contactent spontanément puis se rétractent ?!), avec peu de moyens, nous grandissons malgré tout chaque semaine et nous sommes recommandés par les intervenants les plus divers dans toute la France.

Prévention mode d’emploi
Les « autorités » ne pourront pas faire comme si nous n’existons pas !
La prévention du « burnout » ne peut plus être réduite à la prévention des risques psychosociaux.

Comme je l’ai déjà indiqué, il ne s’agit pas « d’être contre », car ce serait aussi stupide que d’autoriser l’accès d’un immeuble en feu aux médecins urgentistes et d’en interdire l’accès au pompiers.

Mais depuis la mise en place des premiers plans d‘actions de prévention en 2008, on peut s’interroger sur leur efficacité à enrayer des vagues de « burnout » et autres maladies de l’épuisement.

Avant de commencer ma journée de travail, je me réveille chaque matin avec eux, près de 250 témoignages en un peu plus d’un an, parfois agrémentés de preuves accablantes. Je pense avoir une certaine légitimité à émettre de « doute raisonnable ».

Que peut la prévention des risques psychosociaux face à un acharnement et des menaces continuelles ? Le harcèlement est un délit et pas seulement un risque, il est inscrit dans la loi et passible de sanctions, ne jouons pas avec les mots et avec les concepts.

J’espère qu’au travers de nos actions, nous contribuerons à faire évoluer le périmètre des risques psychosociaux : est-ce pertinent d’y regrouper, entre autres, le stress, le burnout, la dépression, l’état de stress post-traumatique, le harcèlement moral, les troubles musculo-squelettiques… Vous n’aurez pas manqué de constater que sont entremêlées causes et conséquences…

Notre action ne fait donc que commencer ! Si vous voulez intervenir, réagir ou témoigner : contact.

Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter : @AssoBurnOut et bien sur nous soutenir par un don ou par une adhesion.

Merci à tous !

Auteur : Léa Riposa
Publié le 3 janvier 2016.
Mis à jour (page Contact) le 29 octobre 2018.

 

(1) Exemple de mise en place d’un plan de prévention primaire dans ce reportage, chez Toyota, les techniciens font de l’exercice avec des professionnels (ergonomes, professeurs de sport) avant de rejoindre leur poste de travail.