Archives de la catégorie : TEMOINS

Valérie

AFBO-ValérieCette semaine, nous avons encore eu droit à une palanquée de propos culpabilisants et stigmatisants pour les personnes touchées : sur-investies, workaholic, ils ne savent pas dire non…

Oubliez ce que vous avez entendu ! La souffrance au travail existe, mais le « burnout » est une maladie, un état de santé mais surtout un processus de dégradation de l’état de santé, déclenché par des conditions de travail spécifiques : épuisement physique, intellectuel et émotionnel quand survient un conflit d’éthique.

Oubliez ce que vous avez entendu et écoutez Valérie, dont le nom a été changé, comme d’habitude. Valérie avait pourtant dit « NON ! ».

Christine

AFBO-nursery schoolC’est la semaine du « burnout » puisque de reportage en conférence de presse, tous les « experts » vont à nouveau s’exprimer sur notre cas. Je vous invite à écouter plutôt l’une de nos protégés. Son parcours me rappelle le constat de l’un des chercheurs qui s’est intéressé à cette maladie professionnelle, qui  conclut que le « burnout » ne peut avoir pour origine que le travail, par conséquent, il peut toucher de nombreux travailleurs évoluant dans des horizons très divers.

Je vous demande de lire avec attention et d’accueillir Christine (1) qui nous retrace son parcours et le fruit de son expérience propre, son parcours thérapeutique ne devant être considéré que comme un partage d’expérience et non comme un conseil médical.

Xavier

AFBO-Témoin N°5Je vous remercie pour l’attention que vous porterez au témoignage d’un adhérent qui doit encore rester anonyme, appelons-le Xavier.

Il résume à lui seul le parcours du combattant de nos protégés, un message  essentiel.

Merci pour votre lecture bienveillante.

Peau neuve

AFBO-VIEVous êtes nombreux à me demander comment j’ai fait pour m’en sortir, pour retravailler, quel traitement on m’a prescrit à l’époque.

D’autres témoins me racontent leur nouvel emploi du temps, celui de l’arrêt maladie (une parenthèse de culpabilité) et me demandent mon avis.

Mon seul mérite : avoir été malade à une époque où la maladie « burnout » n’était pas médiatisée. Une chance car les marchands de bien-être en entreprise n’avaient pas encore jeté un voile bien opaque sur nos maux, entrainant dans leur sillon coaches et autres gourous du développement personnel.

Alors je me permets un petit partage d’expérience, entre vous et moi.

La traversée des maux

AFBO-SolidaritéÀ Anne, à Delphine.

Une fois encore, j’ai eu droit cette semaine à un drôle de télescopage, de ceux qui réveillent « des choses » et font écho à la dure réalité de nos protégés.

La rentrée prochaine verra réapparaître l’imbroglio habituel sur le « burnout »  et son lot de préjugés et d’idées reçues. Alors je vais essayer d’avancer nos pions avant que l’ombre du doute ne s’abatte à nouveau sur nos protégés.