Pourquoi rejoindre l’Association France Burn Out

Tout d’abord, je remercie nos bénévoles qui chaque jour accueillent les personnes touchées par le burnout et leurs familles. Merci également à nos lecteurs du site et à nos abonnés sur Twitter (@AssoBurnOut) de plus en plus nombreux.

Enfin, je remercie de leur confiance nos chers adhérents, nous avons besoin d’être nombreux pour faire entendre notre voie.

En cette rentrée, et compte tenu des questions les plus souvent posées, je vous propose un résumé des services et actions de l’AFBO :

Services sans adhésion
– accueil des personnes touchées en ligne grâce à notre permanence tenue par des bénévoles (contact) ; nous répondons à toutes vos questions dans le cadre d’un partage d’expérience,

– dans le cadre strict édicté par le Conseil national de l’ordre des médecins, nous pouvons vous orienter vers un professionnel de santé (pour en savoir plus, à lire ici),

Services réservés aux adhérents
– notre forum de paroles (échanger, partager, lancer des discussions),

– la publication de votre témoignage anonyme sur notre blog,

– la mise en relation avec l’un de nos avocats,

– la participation à nos enquêtes, à nos ateliers, aux interviews presse.

Important : si vous adhérez pour notre forum, sachez que l’accès n’est pas automatique après adhésion, l’accès est validé chaque week-end après les vérifications qui s’imposent.

Actions
L’AFBO est une communauté de patients, notre mission sociale est de faire re/connaitre la pathologie burnout et d’améliorer le parcours des patients, non de régler les comptes avec l’entreprise.

Dans cet esprit, nous avons participé aux travaux de la HAS (2016-2017) sur la définition du syndrome d’épuisement professionnel. Depuis cette première étape, nous avons débuté des ateliers visant à améliorer le parcours du patient, nous vous en dirons plus le moment venu. Nous agissons en toute discrétion, de façon bénévole et sans subventions, dans l’intérêt de nos protégés.

Un grand merci pour votre attention et belle rentrée à tous !

Auteur : Léa Riposa
Publié le 15 septembre 2019.