Silence !

Reprenons donc notre rythme de billet mensuel et quel billet aujourd’hui…

Mon métier m’oblige à être en « veille », si j’ose dire, en permanence, ce qui me permet de prendre connaissances d’informations inattendues…


Nuisances sonores

Je n’en crois pas mes oreilles, l’une de mes émissions radiophoniques préférées a relaté il y a quelques jours l’étude très sérieuse d’un grand chercheur au CNRS qui s’intéresse à l’impact des nuisances sonores sur les animaux. Il s’agit de mesurer l’impact du bruit sur la biodiversité.

Cette grande journaliste ajoute que les mésanges sont comme nous, elles doivent monter le ton pour se faire entendre…

Et d’ajouter que ce chercheur reproduit dans les oreilles des grenouilles les nuisances sonores de la circulation quotidienne de 40 000 voitures.

Que constate-il ? Quel est l’impact ? Plus 63 % du taux de l’hormone du stress chez les grenouilles.

Quelques jours plus tard, cette fois en zappant sur ma télé, j’ai juste eu le temps d’entendre les derniers mots de cette émission médicale pour entendre, de la bouche d’une grande doctoresse qu’il est très difficile de mesurer le stress, même si elle reconnait que de plus en plus de patients sont touchés par le stress professionnel.

Mais mesurer le stress des grenouilles et des mésanges, a priori, c’est possible !


Silence !

À force de trop parler du burnout, on ne s’entend plus et surtout on n’entend plus les malades.
Surtout, à force de se servir d’une cause, je crois qu’on la dessert.

Alors ce soir, j’ai envie de dire « taisez-vous »  à tous les parasites du burnout, tous ceux que nous faisons vivre et qui parlent si mal de nous…

Des dizaines de publications régulières et une presse souvent complaisante qui a relayé pendant des mois une étude qui n’a rien de scientifique, tentant de démontrer avec force schémas et la notion d’engagement et le processus psychopathologie du burnout…

L’auteur de cette étude faussement clinique vient de sortir un ouvrage supposé cette fois nous éclairer sur les idées reçues du burnout. Nous ne l’avons pas encore lue mais je trouve la similitude avec nos billets assez troublante :  Burnout : les idées reçues et Burnout : les idées reçues (Episode 2).

Je terminerai en indiquant que l’AFBO vient de lancer la première étude sur le burnout en France. Je n’en dis pas plus !

Si vous voulez faire avance la cause des personnes touchées, n’hésitez pas à nous rejoindre ou nous soutenir, surtout prenez bien connaissance de notre projet, de nos statuts avant de vous rendre sur notre page Adhésion ou sur la page Dons.

Un grand merci à vous tous !

Auteur : Léa Riposa
Publié le 21 mai  2017.