Archives du Tag : reconnaissance

Se battre pour faire reconnaitre ses droits

Nous continuons de recevoir des propositions de partenariats, des demandes d’échanges de liens et combien de livres, tous écrits par des experts auto-proclamés qui ne daignent même pas nous laisser un mot pour ouvrir un dialogue ou nous expliquer leur démarche.

Ils oublient qu’ils s’adressent à une communauté de patients…

Proposition de loi sur le burnout

Actualité oblige, notre second billet de l’année est consacré au projet de loi de Monsieur le député François Ruffin visant à faire reconnaitre le burnout comme maladie professionnelle.

En nous sollicitant, l’intention était de prendre en considération les patients et les associations qui, je cite, « ont les mains dans le cambouis » et c’est à tout à l’honneur de Monsieur Ruffin et de son équipe.

Malheureusement, nous avons été conviés trop tardivement (nous sommes bénévoles et en équipe réduite) et nous n’avons pas pu nous rendre à l’audition prévue, une seule date ayant été proposée.

Le burnout en questions

Une fois n’est pas coutume, je dédie ce billet aux avocats discrets et ultra-compétents qui nous accompagnent en toute discrétion depuis notre création en mai 2014.

Le « burnout » est devenu depuis 2014 un inévitable « marronnier » pour les journalistes ! Mais plus les experts se répandent dans la presse et plus le mystère s’épaissit !

Burnout : questions/réponses

association-france-burn-outLa fin de l’année approche, l’heure des bilans… La nôtre s’achève avec de nombreuses batailles gagnées et autant d’espoirs ! Aujourd’hui, entre recrutement (comptable associatif) et préparation de notre seconde Assemblée générale, ce billet est le dernier de l’année.

Notre prochain article sera publié exceptionnellement le lundi 2 janvier 2017.

Ce que dit la loi

AFBO-LawÀ titre personnel, j’attends « fébrilement » de savoir quelle suite sera donnée au décret du 7 juin 2016 dont la finalité est de mettre en place des mesures afin de renforcer l’expertise médicale facilitant ainsi la reconnaissance des pathologies psychiques.

Ainsi, il sera ainsi possible de faire appel à l’expertise d’un médecin psychiatre à tous les stades de la procédure de reconnaissance d’une affection psychique.