Travailler après un « burnout »

AFBO-ReconversionMalgré le retentissement sur leur vie personnelle, la plupart de nos témoins n’ont qu’une envie : retravailler et retrouver leur vie d’avant. Il me semble que ce désir très puissant distingue cet épuisement très particulier de la dépression, caractérisée principalement par des désordres émotionnels, une tristesse prolongée et la perte de plaisir.

Le souvenir de ce plaisir de travailler et les projets sont bien présents. Mais le corps peut-il suivre ? Et vers quel emploi s’orienter ?

Une chose est certaine : une personne touchée par le « burnout » ne retravaillera plus comme avant. Nos témoins envisagent de créer leur entreprise ou de s’orienter vers un métier très éloigné du leur, parfois un travail manuel.

Je crois que c’est leur manière à eux de refermer la porte du « burnout » pour en ouvrir une autre, ouverte sur un autre champ des possibles, là où ils seront maîtres à bord.

J’essaie de trouver les mots pour leur dire de ne pas aller trop vite car, bien que nous n’ayons aucun recul sur la maladie, ce que je constate pour nous tous, c’est que cette fatigue hors norme, peine à nous quitter et nous ordonne d’être patient.

AFBO-PressionPar ailleurs, et même si toutes les entreprises ne sont pas malveillantes, loin de là, tous nos témoins, sans exception, ont été exposés trop longtemps à des personnages ou à des situations de travail anxiogènes.

Il y a le trauma vécu et la trace qu’il laisse, parfois bien enfouie en nous-même. Il n’est pas rare que bien plus tard, un personnage, une situation, a priori anodins viennent réveiller cette douleur. C’est l’une des raisons pour lesquelles, j’ai tendance à conseiller le « traitement par la parole » avec l’aide d’un professionnel.

AFBO-iJe crois que le premier travail devrait être celui-ci : parler, évacuer, laisser un professionnel donner les clés pour faire face et dépasser cette situation traumatisante. Cette étape n’empêche pas de réfléchir sereinement à une nouvelle orientation professionnelle, au contraire, elle peut même faciliter cette réflexion.

Vous voulez réagir, témoigner de votre expérience, nous rejoindre ou demander conseils, n’hésitez pas : contact .

Merci à tous pour votre attention.

Auteur : Léa Riposa
Publié le 10 mai 2015.
Mis à jour (page Contact) le 29 octobre 2018.