Impact positif de l’engagement au travail

Dans le prolongement de mon exposé maladroit sur la psycho-motivation et toujours convaincue que le bien-être des salariés contribue à l’efficacité économique, je voudrais vous faire découvrir ou vous rappeler les résultats d’une étude publiée en 2013 (1) portant sur l’impact positif de la motivation des salariés sur la performance de l’entreprise.

L’étude a été réalisée en 2012 aux Etats-Unis par l’institut de sondage Gallup (2), qui dans une précédente enquête, avait déjà estimé le coût du désengagement pour l’industrie américaine à 300 milliards de dollars.

Cela se passe donc aux Etats-Unis, certes, mais les résultats ne vous laisseront pas indifférents, voici un résumé :

1. Définitions
Pour Gallup, un salarié engagé est émotionnellement investi dans son entreprise et se sent impliqué dans le développement des affaires de cette entreprise.

Gallup distingue 3 catégories de salariés (% de représentation dans l’échantillon)
. engagés (31%) : motivés, actifs, se sentent impliqués,

. désengagés (52%) : démotivés, peu actifs, arrivent pour partir,

. activement désengagés (17%) : ont un ressenti négatif envers l’entreprise, susceptible de se manifester par des comportements hostiles à l’encontre de cette entreprise.


2. Les recommandations

AFBO-TEAM WORKING
Travailler sur les potentiels des salariés
plutôt que sur leurs faiblesses puisque ces mesures ont tendance à démotiver les salariés ; développer une compétence, un savoir-faire que l’on connaît déjà bien est très motivant et les résultats n’en seront que meilleurs pour l’entreprise.

 

3. Les enseignements
. l’environnement de travail joue un rôle important dans la motivation des salariés,

. l’engagement des salariés favorise l’innovation et impacte positivement la relation clients,

. le sentiment de bien-être au travail est un facteur important dans l’engagement des salariés,

. moins le salarié est satisfait dans son environnement de travail et moins il l’est de son emploi,

. les critères de désagréments : sonores (on veut se préserver du bruit), visuels (on ne veut pas être vu et on veut pouvoir voir à l’extérieur de son espace de travail), verbaux (on veut pouvoir parler librement),

. au travers de cet inconfort, ce n’est pas tant la gêne occasionnée que le fait de ne pas pouvoir privatiser son espace de travail pour améliorer son bien-être et se sentir responsable,


4. Les chiffres

AFBO-grapho
. les salariés soumis aux nuisances sonores ont 2 fois plus de probabilité d’être désengagés que les salariés qui en sont préservés,

. pour 86% des salariés qui ne peuvent pas voir l’extérieur de leur poste de travail, il y a probabilité de désengagement,

. 59% des salariés engagés déclarent que leur poste de travail est propice aux idées innovantes, contre 3% chez les salariés désengagés,

. 61% des salariés engagés réagissent positivement aux idées de leurs collègues contre seulement 9% chez les salariés désengagés,

. 72% des salariés engagés estiment qu’ils ont une influence positive sur le service clients.
Outre le lien entre bien-être au travail et performance économique, cette étude nous confirme que l’engagement au travail est positivement relié au bien-être.


A l’heure où la Relation clients se retrouve aux comités de direction des entreprises, pourquoi ne pas réfléchir à une « Direction du bonheur » ? Non, non, je ne plaisante pas ! Lisez plutôt cette histoire belge et sérieuse sur une expérience réussie de bonheur au travail.


Cette histoire vous inspire, vous agace, que vous soyez managers, responsables de ressources humaines ou dirigeants, votre avis m’intéresse !

AFBO-experience-Vous êtes salarié et heureux, n’hésitez pas à partager votre expérience de la motivation et de l’engagement au travail, votre témoignage est précieux !

Vous pourrez vous exprimer en toute confidentialité en nous contactant.

 

 

Auteur : Léa Riposa
Publié le 5 février 2015.
Lien mis à jour le 5 février 2015.
Mis à jour (page Contact) le 29 octobre 2018.

 

(1) Gallup Inc est une entreprise américaine spécialisée dans les sondages touchant au management et aux ressources humaines – Etude : « State of the Global Workplace: employee engagement insights for business leaders worldwide » – Gallup, Inc. – 2013 – Tous les chiffres sont issus de cette étude.

(2)Méthodologie : Etude sur 1 an aux Etats-Unis, sur un échantillon d’environ 1 000 salariés âgés de 18 ans et plus ; interrogés par téléphone tous les trimestres ensuite tous les semestres ; sur un échantillon de cette taille, on peut affirmer à 95% que les résultats peuvent varier de +/- 3 points.