Archives du Tag : droit

Homicide involontaire retenu après un suicide

Une fois n’est pas coutume, voici une information transmise par l’un des grands avocats réunis par l’AFBO.

Il s’agit d’un article paru le lundi 29 janvier 2018 – dépêche n°579443 : « L’homicide involontaire retenu après le suicide d’un salarié soumis à un harcèlement et une durée du travail excessive ».

Proposition de loi sur le burnout

Actualité oblige, notre second billet de l’année est consacré au projet de loi de Monsieur le député François Ruffin visant à faire reconnaitre le burnout comme maladie professionnelle.

En nous sollicitant, l’intention était de prendre en considération les patients et les associations qui, je cite, « ont les mains dans le cambouis » et c’est à tout à l’honneur de Monsieur Ruffin et de son équipe.

Malheureusement, nous avons été conviés trop tardivement (nous sommes bénévoles et en équipe réduite) et nous n’avons pas pu nous rendre à l’audition prévue, une seule date ayant été proposée.

Burnout : questions/réponses

association-france-burn-outLa fin de l’année approche, l’heure des bilans… La nôtre s’achève avec de nombreuses batailles gagnées et autant d’espoirs ! Aujourd’hui, entre recrutement (comptable associatif) et préparation de notre seconde Assemblée générale, ce billet est le dernier de l’année.

Notre prochain article sera publié exceptionnellement le lundi 2 janvier 2017.

Burnout, que faire

Burnout Vos droitsDernier billet avant une petite pause (nous avons aussi droit au repos !) pour cause de déménagement.

Avant de vous retrouver dans quelques semaines, il me semble important de revenir sur les droits des personnes touchées car ne vous y trompez pas, malgré les idées reçues, le « burnout » et les autres formes de l’épuisement professionnel sont des pathologies d’origine professionnelle (1).

L’écran de fumée de « l’appel-au-burnout »


Ce billet est dédié à deux de nos protégés
, S.L., qui s’estime heureux d’être en vie, qui survit avec un revenu minimum…la peur d’affronter la procédure en l’absence de diagnostic malgré les symptômes que nous sommes nombreux à connaître et A.B. qui a obtenu réparation mais qui souffre de douleurs chroniques suite à plusieurs erreurs de diagnostic.

Le combat que nous livrons à l’AFBO se heurte à une entrave de taille : l’errance diagnostique, qui autorise les récupérations les plus édifiantes, toujours au détriment des malades.

infirmierePour mémoire, le syndrome d’épuisement professionnel n’étant pas officiel, tout le monde peut avoir son petit avis sur la question, sans risque de sanction. Les conseillers en tous genres essaient de s’imposer sur internet et ailleurs, en particulier sur notre ancienne page Appel à Contributions, que j’ai du supprimer.

La liberté d’expression et la démocratie sanitaire ont une limite : la protection des personnes.