Le mot de la Présidente

Bonjour à tous,

Je m’étais fixée une règle de conduite : ne pas me dévoiler, ne pas m’exhiber, rester discrète et donner la parole aux malades. Mais l’actualité récente m’ordonne de sortir de ma réserve pour vous en dire un peu plus sur moi et sur ce projet associatif.

Il m’est difficile de rester passive devant les « informations » diffusées sur la toile et la presse : statistiques (non fondées), test d’auto-évaluation du « burnout » (déconseillé), « surengagement » (« les personnes touchées ont un problème d’addiction au travail, c’est sur »).

A qui profitent ces titres anxiogènes et alarmistes ? Certainement pas aux malades.

Aucune autre maladie ne fait l’objet de telles dérives. Comment expliquer un tel phénomène ? L’errance diagnostique : en résumé, cette maladie, terrible pour ceux qui la vivent, n’existe pas officiellement (lisez plutôt BURNOUT ET STATISTIQUES). On parle donc de syndrome et non de maladie (lire aussi INTRODUCTION AU SUJET BURNOUT).


Quelles conséquences pour les malades ?
 l’absence de diagnostic est susceptible d’aboutir à des difficultés de prise en charge et à l’aggravation d’un mal qui pourrait être évité. Et comment quantifier une maladie non identifiée ? En France, il n’y a ni statistiques officielles, ni études épidémiologiques (1). Alors quel recul avons – nous sur la maladie, que peut on annoncer à un patient sur ce qui l’attend ?

La majorité des personnes qui s’adressent à nous, et moi – même, n’avions auparavant aucun antécédent. Nous avons une vie équilibrée, un travail passionnant donc « engageant ». Rien d’anormal à cela, on est loin du « surengagement ».

Par ailleurs,  rien n’autorise un manager – voyou ou un employeur à bafouer nos droits ? La loi est très claire : l’entreprise est responsable de la santé physique et mentale de ses salariés.


Plus que jamais, mon ambition est de faire de l’AFBO, la première communauté de patients touchés par le syndrome d’épuisement professionnel en France, pour 
vous permettre de devenir acteur de votre vie et mieux défendre vos droits.
Si vous souhaitez rejoindre notre communauté, si vous voulez soutenir nos actions, vous pouvez nous encourager en :

– témoignant en toute confidentialité à : contact@afbo.fr
– en adhérant pour faire entendre votre voix ou en faisant un dons : DONS ADHESIONS.

Je vous remercie tous pour votre attention et votre soutien.

Léa Riposa
Présidente de l’Association France Burn Out (AFBO)
Adresse de contact : contact@afbo.fr

 

(1) : Confirmé par la DREES (Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques) et par l’INSERM (Institut National de la Recherche Médicale).

 

Dernière mise à jour le 7 février 2015.